Publié par Laisser un commentaire

Bien connaître les tissus pour mieux choisir: les fibres naturelles

Le choix du tissu est essentiel pour la réussite de notre projet de couture. Evidemment, choisir un tissu ne se limite plus à une question de confort thermique ou de solidité, mais l’étoffe que vous aurez choisie assure également le tombé et la tenue de votre habit. De plus, le progrès technique a permis la création de tissus imprimés avec des motifs et des designs aussi variés que le permettent notre créativité. Cela dit, l’aspect d’un même habit variera en fonction du tissu choisi pour la réaliser.

Dans le présent article, nous partageons avec vous les tissus issus de fibres naturelles. Les matières synthétiques ou les tissus obtenus par une combinaison de différentes matières seront abordés dans un prochain article.

Avant d’entrer dans les détails, il est important de distinguer la matière et le tissage.

Parle-t-on de matière ou de tissage ?

La matière désigne le(s) composant(s) qui compose(nt) le tissu ; par contre, le tissage désigne la manière dont les fils sont arrangés (tissés) pour créer l’armure de l’étoffe. Ainsi, varier le tissage permet de produire des tissus différents à partir d’une même matière pour ressortir l’aspect mat, brillant ou pour donner de la texture au tissu. Le tissage a permis de créer notamment: le satin, crêpe, toile ou chaînes, etc.

Le coton :

Le coton est la matière la plus utilisée dans l’industrie textile en raison de sa résistance et de ses propriétés respirantes. Le tissu en coton est assez facile à travailler ; donc idéal pour commencer en couture. Etant une fibre naturelle, le coton est peu élastique et se froisse facilement, mais une combinaison avec d’autres fibres (naturelles ou artificielles) permet de corriger ses défauts.

Parmi les types de tissus en coton, on peut citer : la cotonnade, le jersey de coton, la popeline ou le denim.

Pour plus de détails sur les types de tissu en coton et leur utilisation, suivez le lien ici.

Le lin :

Comme le coton, le lin est une fibre naturelle d’origine végétale, elle est obtenue à partir des fleurs de la plante du même nom. Utilisé par l’homme depuis des millénaires aux temps de l’Egypte ancien, l’étoffe obtenue à partir du lin est également considérée comme « noble ».

Le tissu en lin est connu pour sa solidité, son confort, sa légèreté et sa fraicheur même en temps chaud. C’est un tissu doux au toucher aérien. En effet, étant une fibre végétale, ce tissu respirant est un véritable régulateur thermique, en plus d’être hypoallergénique. Donc idéal pour les personnes qui ont une peau sensible.

Le tissu en lin est durable et résistant, mais très peu élastique. Il ne peluche pas, mais attention, il a tendance à se rétrécir au premier lavage. Donc, pensez à passer votre tissu à la machine à laver avant de le coudre mais rassurez-vous, le lin a la particularité de sécher très rapidement et s’adoucit au fur et à mesure qu’on lave le tissu.

La couture du lin nécessite une certaine précaution car ce tissu s’effiloche assez facilement en raison du tissage en toile simple. Il a donc besoin d’une attention particulière pour la coupe (sens du droit-fil) et au niveau de la finition.

Le lin est idéal pour vos projets de jupe légère, robe, chemise et pantalon mais aussi tissu d’ameublement.

La laine :

Vous le savez certainement, la laine est une matière naturelle d’origine animale (laine de mouton). Cela procure au lainage des propriétés particulières qui le place parmi les tissus les plus appréciés en raison du confort et de l’élégance qu’ils procurent à nos habits.

C’est le tissu privilégié pour les vêtements chauds, mais un lainage fin se porte aussi aisément en été. En effet, comme le coton et le lin, la laine respire ; et c’est donc un excellent isolant thermique et régulateur de chaleur naturel grâce à son tissage aéré.  

Côté couture, le tissu laine est généralement extensible et ne se froisse pas, mais il existe plusieurs types de tissu laine que vous choisirez selon la nature du projet de couture que vous réaliserez. Ils sont caractérisés par la proportion de laine qui compose le tissu et le poids au m2 du tissu.

Voici quelques exemples de tissu laine :

  • Les tissus en laine de 500g/ml et plus (lire 500 grammes au mètre linéaire) : ce sont le drap de laine, la laine bouillie, le sergé de laine ou le velours de laine. Utilisation : ce tissu est idéal pour la confection de manteaux, cabans mais aussi tissu d’ameublement.
  • Les tissus en laine de 250 à 500g/ml : ce sont les toiles de laine, la gabardine de laine, la flanelle de laine. Utilisation : ce tissu est adapté pour la confection de veste, blousons mais aussi jupes et pantalons droits.
  • Les tissus en laine de 150 à 250g/ml : ce sont les mousselines de laine, crêpe de laine, étamine de laine. Utilisation : ce tissu est parfait pour les vêtements tailleurs comme les vestes légères, costumes ou pantalon et jupes souples et évasées.

Si vous utilisez un tissu lourd composé de laine à 100%, optez pour une doublure car le contact de la peau avec la laine peut provoquer des irritations.

La soie :

Parmi les tissus à base de matière naturelle, la soie est probablement la plus convoitée pour son aspect luxueux et sa solidité. En effet, issue des cocons du ver à soie, la soie est la plus résistante des fibres naturelles. 

De ce fait, le tissu de soie est assez onéreux et requiert une attention particulière tant sur le choix de l’étoffe que la couture du tissu proprement dite.

Voici les principaux types de tissu en soie et leurs utilisations :

  •  La mousseline de soie : c’est un tissu délicat et fin, voire même transparent. Utilisé pour la couture de petits tops ou foulard, ce tissu peut avoir une texture rêche.
  • Le crêpe de chine : c’est un tissu résistant et soyeux à la fois. Il est plutôt granuleux et gaufré mais ne froisse pas. Idéal pour les robes ou les blouses et top légers.
  • Le crêpe georgette : c’est une soie légère, et assez transparente mais garde toujours l’aspect gaufré. Les caractéristiques du crêpe georgette se situeraient entre le crêpe de chine et la mousseline de soie. On utilise ce tissu pour les lingeries fines ou chemisier léger.
  • Le satin de soie : c’est le tissu brillant par excellence. Il est doux et fluide et s’utilise pour la réalisation de robes de mariées ou de chemisiers plutôt glamour.
  • La soie lavée : ce tissu est comme le satin de soie, mais il est mat et se retrouve dans le prêt-à-porter.
  • L’organza de soie : c’est une voile, transparente et à la fois rigide. Idéal pour les jupes volumineuses ou jupons.

On peut également citer le taffetas de soie, la soie sauvage ou aussi le brocart.

Quand le tissu de soie est fin et fluide, elle est délicate et nécessite l’utilisation d’aiguille fine 60 ou 70 maximum (l’aiguille standard) ou encore mieux, Microtex. N’hésitez pas à utiliser un papier à soie.

Pour plus de détails sur la couture de la soie, consultez notre article ici.

Le wax :

Le wax est un tissu dit « Africain » qui est, au fait, du coton ciré (cire = wax en anglais) pour lui donner un aspect fluide et brillant. Historiquement, ce tissu a été utilisé par les Européens depuis plusieurs siècles, mais c’est en Afrique que le wax a connu l’essor qui lui vaut sa popularité internationale actuelle. Le wax se distingue des autres tissus notamment grâce à ses motifs mosaïques aux couleurs vives, mais ses propriétés restent celles du tissu en coton.

Alors, quel tissu choisirez-vous pour votre projet actuel ? Nous vous invitons à partager vos avis sur les tissus à base de fibre naturelle en nous laissant un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *