Publié par Laisser un commentaire

Guide de l’entoilage et du thermocollant

Dans les livres, articles ou cours de couture par vidéo, nous rencontrons souvent les termes Viseline, triplure, thermocollant ou entoilage.

En fait, Viseline, triplure ou thermocollant sont des différents termes pour désigner l’entoilage. Plus précisément, ce sont les types d’entoilage les plus fréquemment utilisés en couture. Vu leur importance dans la réalisation de notre projet couture, nous avons décidé de consacrer cet article sur l’entoilage, leur utilisation et leur mode d’emploi. Suivez notre guide pratique.

Définition

L’entoilage est une toile utilisée pour doubler le tissu sur une partie spécifique de l’ouvrage. Il peut être collé ou assemblé (cousu) au tissu selon le type de l’étoffe qu’on utilise et la nature du projet de couture que nous abordons.

Avant d’entrer dans les détails, il est nécessaire de préciser que le Viseline ou Vlieseline ® est une marque d’entoilage et non un type d’entoilage. C’est une marque Allemande, et elle est tellement connue que c’est devenue la référence de l’entoilage en raison de sa qualité et de sa fiabilité.

Alors, pourquoi utiliser l’entoilage ? L’entoilage est une technique utilisée pour renforcer et consolider le tissu ou pour lui donner une certaine forme. Par exemple, l’entoilage est souvent utilisé au niveau du col et du poignet d’une chemise. Il est aussi recommandé pour donner de l’épaisseur et empêcher un tissu de se détendre, se froisser ou de s’effilocher.

Type et caractéristiques

Pour bien choisir l’entoilage adapté à votre tissu et à votre projet, nous vous présentons ci-après les différents types et catégories d’entoilage. En terme général, on distingue l’entoilage thermocollant et celui non thermocollant.

L’entoilage thermocollant :

Le thermocollant est une toile plus ou moins rigide dont une face est enduite de colle et qui adhère à la surface du tissu sur lequel il est collé sous l’effet de la chaleur, notamment par le fer à repasser. C’est de là qu’est tiré son nom: thermocollant.

Parmi l’entoilage thermocollant, il y a deux catégories à choisir selon le type de tissu à renforcer.

Les thermocollants non tissés (ou intissé) sont semblables à du papier et existent sous différentes épaisseurs. Appliqués sur votre tissu à l’aide d’un fer à repasser, ils procurent un aspect carton plus ou moins rigide selon l’épaisseur choisie. En effet, ce type d’entoilage thermocollant est moins souple et assez fragile lorsqu’il est fin, mais surtout il n’est pas extensible.

D’un autre côté, les thermocollants non tissés sont faciles à utiliser car ils sont dépourvus de droit-fil, ce qui permet de les couper et coller dans n’importe quel sens surtout lorsque vous travaillez sur un tissu standard comme la cotonnade. De plus, ils sont proposés à des prix abordables.

Les thermocollants tissés sont semblables à un tissu fin. Toujours appliqués sur votre tissu à l’aide d’un fer à repasser, ils sont plus souples et plus résistants, et surtout ils sont extensibles. L’entoilage thermocollant tissé permet de garder la légèreté et la fluidité du tissu qui lui est associé.

Il faut cependant respecter le droit-fil pour leur permettre d’adopter l’élasticité de votre tissu. Le thermocollant tissé est idéal pour les tissus du type jersey, viscose ou soie et s’applique sur le col ou le poignet des chemises.

A part ces deux principaux catégories, on peut également citer :

  • Les thermocollants imperméabilisants : comme son nom l’indique, il permet d’imperméabiliser votre tissu, idéal pour votre projet de sac, trousse de toilette ou set de table. 
  • Les thermocollants double face : permet de coller deux tissus l’un sur l’autre grâce à ces deux faces collantes.
  • Les thermocollants ouatines (ou molleton) : qui donne un effet matelassé à vos tissus.

L’entoilage non thermocollant :

Remplissant le même rôle que le thermocollant, l’entoilage non thermocollant est à coudre sur votre tissu et non pas à coller à chaud. Il convient de l’utiliser sur des tissus ou des matières spécifiques qui supportent mal la chaleur comme : le coton enduit, les voiles, la dentelle, le cuir ou certains velours.

Aussi, si votre ouvrage est destiné à passer au lavage à haute température, préférez l’entoilage non-thermocollant. C’est aussi le cas des vêtements blancs, les vêtements de bébé ou les linges de maison.

Dans tous les cas, référez-vous aux instructions du fabricant de l’entoilage.

Maintenant que vous connaissez les principaux types d’entoilage, nous nous intéresserons à présent sur les critères de choix de l’entoilage.

Comment choisir votre entoilage:

En règle général, choisissez un entoilage plus léger et plus fin que votre tissu. Assurez-vous que l’association de l’entoilage à votre tissu rend le tombé souhaité en les tenant ensemble l’un sur l’autre. Pour plus de précision, considérez les critères qui suivent :

Epaisseur et poids :

Pour les usages courants, choisissez l’entoilage standard au poids de 200g/m2. Pour les costumes ou manteaux, préférez ceux qui affichent un poids plus important comme 400 à 600g/m2.

Pour vos achats en magasins, n’hésitez pas à demander conseils auprès du vendeur ; ou si vous achetez en ligne, prenez le temps d’effectuer une recherche d’informations auprès du site web du fabricant. Voici quelques exemples de références pour les entoilages de la marque Viseline ou Vlieseline.

  • H180 : idéal pour les étoffes légères comme la soie, la viscose ou l’acétate.
  • H200 : idéal pour les étoffes légères mais offrant un peu plus de tenue que le H180
  • G405 : idéal pour les tissus comme la laine ou la soie sauvage, il offre un maintien durable pour une tenue parfaite.
  • H609 : à utiliser pour les tissus extensibles comme le jersey.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter le site du fabriquant ici.

La couleur de l’entoilage :

Comme l’entoilage sera assemblé à votre tissu, il est important de choisir un entoilage de la même couleur que le tissu, ou du moins choisissez une couleur qui n’est pas en contraste avec votre tissu. Il existe plusieurs couleurs d’entoilage mais les plus courants sont le blanc, le noir et le gris.  

La forme de l’entoilage :

L’entoilage s’achète généralement par mètre (ou par rouleau) avec une largeur fixe qui est de 90 cm à 100 cm selon le fabricant. Mais il existe également l’entoilage proposé sous forme de ruban ou bande étroite qui s’avère être très pratique pour travailler les ceintures par exemple.

Comment utiliser et appliquer l’entoilage:

Comme l’entoilage non thermocollant est assemblé au tissu par la couture, il est simplement recommandé de s’assurer que l’entoilage respecte le droit-fil de votre tissu, surtout si votre tissu est extensible.

Par contre, quelques précautions s’imposent pour l’utilisation d’un entoilage thermocollant. Nous vous invitons à suivre les étapes suivantes pour un entoilage réussi.

Tout d’abord, n’appliquez pas tout de suite l’entoilage thermocollant sur votre tissu, essayer plutôt sur une chute ou un échantillon de votre tissu!

Première étape: la préparation

Il est vrai que le thermocollant n’adhère au tissu qu’à partir d’une certaine température mais il faut aussi éviter d’abîmer le tissu. A défaut d’une indication du fabricant de l’entoilage, ajustez la température de votre fer à repasser à la température de repassage indiquée pour votre tissu, surtout s’il s’agit d’un tissu synthétique.

Puis, repassez soigneusement votre étoffe au préalable, car l’entoilage peut épouser la forme des plis présents sur le tissu et peut même les renforcer ces derniers. Il vous serait alors impossible d’enlever ces plis une fois le thermocollant fixé à votre tissu.

Une fois votre fer à repasser à la bonne température, repassez bien votre étoffe avant de passer à l’assemblage.

Deuxième étape: l’assemblage

Avant tout, placez un tissu en coton sur la table à repasser pour ne pas abîmer ce dernier dans le cas où de la colle dépasserait et viendrait s’y déposer au cours du repassage.

Ensuite, placez la face rugueuse du thermocollant (là où il y a la colle) contre l’envers de votre tissu et appliquez le fer à repasser en tamponnant et non en repassant. Placez le fer à repasser sur une surface pendant 6 à 12 secondes, puis déplacez, et ainsi de suite jusqu’à ce que toute la surface du tissu soit tamponnée. Si besoin, n’hésitez pas revenir sur une surface pour consolider l’assemblage.

Attention à ne pas appliquer la face collante de l’entoilage contre la semelle de votre fer à repasser! Vous savez ce que cela causerait à votre fer à repasser et imaginez le temps que vous prendra de nettoyer une semelle de fer à repasser encrassée avec de la colle.

Astuce : il est plus facile de découper des morceaux de tissu déjà entoilés, nous vous conseillons donc de thermocoller le tout avant de découper les morceaux de tissu selon les lignes de coupes prévues par votre patron de couture.

Troisième étape: laissez refroidir

Tant que le thermocollant n’est pas entièrement refroidi, il risque de décoller à tout moment. Une fois le repassage terminé, laisser la pièce assemblée refroidir pendant 20-30 minutes sur une surface bien plane.

En espérant que cet article vous a éclairé sur l’utilisation de l’entoilage, n’hésitez pas à poser vos questions ou à partager vos expériences en nous laissant des commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *