Publié par Laisser un commentaire

La surjeteuse est-elle une machine indispensable pour la couture ?

Utilisation d'une surjeteuse

La couture requiert un bon nombre d’instruments et de machines. La surjeteuse est une machine qui permet d’effectuer de belles finitions et des ourlets des plus compliqués. Explications.

La surjeteuse : à quoi sert-elle ?

En pratiquant la couture, vous aurez besoin de plusieurs matériels et instruments. Parmi ces matériels, la machine à coudre est la plus importante. Mais il y a aussi la surjeteuse. Si certains couturiers s’en passent, la surjeteuse est une machine qui est incontournable pour d’autres. Alors, pourquoi devriez-vous en procurer ?

Quels sont les rôles d’une surjeteuse ?

La surjeteuse a pour rôle de surjeter. Vous vous demandez sûrement pourquoi acheter une surjeteuse alors que plusieurs machines ont une fonction de surjet ? C’est vrai ! Mais la surjeteuse est bien plus pratique que la machine à coudre dans certaines tâches.

Une machine 3 en 1

La surjeteuse vous permet en un seul passage de couper, piquer, de surfiler votre tissu avec précision. Vous l’aurez remarqué : certaines matières de tissus sont plus difficiles à travailler que d’autres, notamment pour les tissus élastiques. Par exemple, pour le jersey, la maille, le molleton, avec une surjeteuse, vous aurez moins de difficulté. Ce sera donc un gain de temps garanti tout en obtenant une bonne qualité de travail.

Une finition impeccable

Pour un rendu de qualité, la surjeteuse est une machine de couture incontournable. Elle permet de faire de belles finitions sur votre travail. 

Pour vos tissus fins, les bords et les finitions sont parfois de vrais casse-tête. Mais avec la surjeteuse, vous vous en sortirez plus facilement. Vous pouvez en effet, effectuer des ourlets roulottés avec cette machine.

L’assemblage des matières extensibles

Non seulement, vous pouvez surjeter les tissus qui s’effilochent, vous pouvez aussi assembler les matières extensibles. Avec une machine à coudre, c’est une tâche assez pénible. Vous pouvez donc profiter de votre tissu sans avoir à vous soucier de cette difficulté.

De quoi est constituée une surjeteuse ?

La surjeteuse est une machine composée de plusieurs éléments :

Deux aiguilles

Une première aiguille vous permet d’effectuer une tâche (piquer par exemple). En utilisant les deux aiguilles, vous pouvez effectuer différentes tâches à la fois : l’assemblage et le surfilage. Pour cela, vous utiliserez entre 2 à 5 bobines simultanément selon vos besoins et le type de points de couture à réaliser.

Les aiguilles seront choisies en fonction de votre tissu.

Une pointe

  • Normale pour les tissus naturels ou synthétiques. Elle convient également aux robes, costumes, chemises, draps…
  • Arrondie est idéale pour le jersey ou le lycra
  • Très fine est à privilégier pour les tissus fins ou très fins comme la soie ou encore la microfibre.
  • Boule pour les rideaux ou les tricots
  • Fine chromée pour les tissus en jean, velours côtelés, combinaisons de travail, plastique ou encore toile cirée.
  • Fine pour le Patchwork.

Deux couteaux

Les couteaux servent à découper les bords de tissu pour permettre un surfilage net. Le couteau supérieur est mobile et le couteau inférieur immobile. Différentes épaisseurs de couteaux sont disponibles en fonction de l’utilité, pour:

  • les ourlets, le couteau 30mm est idéal
  • les coutures classiques, il y a les couteaux de 15mm
  • les travaux nécessitant une minutie comme les fermetures, la ceinture…, le couteau 7mm est à privilégier.

Deux boucleurs

Ce sont les boucleurs qui vous permettent d’effectuer des boucles de surjet. Cette fonctionnalité rendra votre finition plus solide tout en gardant un bon côté esthétique.

Actuellement, les nouvelles surjeteuses sont équipées d’un boucleur à enfilage automatique. Comme on utilise de nombreux fils et que l’enfilage est délicat, l’enfilage automatique est un critère important dans le choix d’une surjeteuse.

Un dispositif d’entrainement différentiel

Caractérisé par 2 griffes d’entrainement. Ces griffes permettent de tirer ou de froncer le tissu.

La porte-bobines

Pour installer les bobinages. L’importante différence avec la machine à coudre est l’utilisation de plusieurs bobines. La surjeteuse utilise en effet, une quantité importante de fils.

Le volant de la surjeteuse

Comme la machine à coudre, le volant permet de diriger l’utilisation des aiguilles en les relevant ou en les baissant.

Quels sont les différents points de couture réalisés par la surjeteuse ?

La surjeteuse permet d’effectuer plusieurs types de points de couture :

  • Le point surjet 4 fils : utilisant 4 bobines, ce point de couture est nécessaire pour coudre et surfiler les bords des tissus
  • Le point de surjet 2 ou 3 fils : pour les tissus fins, ce point de couture permet de surfiler uniquement les bords
  • L’ourlet roulotté : cet ourlet de finition donne un joli rendu pour les tissus fins. C’est un ourlet qui enroule le bord tout en l’enroulant d’un point bourbon. Son avantage est de réduire la perte de tissu.
  • Le flatlock : pour des coutures décoratives, ce point de couture peut être réalisé avec une surjeteuse. Par exemple, les volants de robe ou les emmanchures
  • L’ourlet professionnel : pour un rendu de grand couturier, c’est un ourlet à 3 fils repliés.

En somme, la surjeteuse est une machine très utile, notamment si vous voulez travailler avec de larges choix de tissus. Son utilisation peut sembler compliquée avec ses éléments qui sont nombreux. Mais si vous êtes déjà habitué à travailler avec votre machine à coudre, il vous faudra juste vous accoutumer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *