Publié par Laisser un commentaire

Les outils de base pour apprendre la couture

La couture vous attire, mais vous êtes un vrai novice en la matière ? Cet article est fait pour vous, car nous allons vous aiguiller sur les nécessaires pour débuter. Vous n’avez pas besoin d’acheter tous les produits d’une mercerie. Pour vos premiers coups de ciseaux, optez pour un début sans prise de tête en vous armant des outils les plus fonctionnels. 

Voici nos conseils pour étoffer votre kit de couture et choisir au mieux vos matériels de travail. 

La machine à coudre

La machine à coudre sera la pièce maîtresse de vos outils en tant que couturière et couturier. Vous allez vous rendre compte assez vite qu’il existe une grande multitude de machines à coudre sur le marché. Nous vous conseillons alors d’opter pour un modèle capable de coudre le plus de types de tissus possible voire les plus épais. Veillez également à choisir une machine à coudre multifonction et facile d’utilisation. Celle-ci doit proposer les points de couture basiques (point droit, ourlets, zigzag, boutonnière…). Équipez-la de quelques canettes afin d’avoir des couleurs diverses de bobine de fil.

Pour bien choisir votre machine à coudre, suivez nos conseils dans cet article.

Les outils pour mesurer

Mise à part la machine à coudre, vous aurez autant besoin de matériels de mesure.

Les merceries proposent plusieurs types d’outils de mesures aux fonctions distinctes. En premier lieu, vous avez le mètre ruban servant à prendre les mesures et à réaliser les courbes des patrons. Il y a aussi le couturomètre ou jauge de couture. Ce dernier sert à vérifier les marges de coutures et à marquer les mesures répétées tels que les distances entre les plis et les boutons. Vous avez aussi la règle japonaise. C’est une grande règle transparente servant  à tracer les lignes de coupe, à retoucher un patron ou à marquer un ourlet. Pour mesurer les petites pièces, vous avez la réglette. C’est une petite règle en fer d’environ 20 cm qui facilite les mesures à plat sur votre table de découpe. 

Les outils pour marquer

Au même titre que les outils de mesure, les outils de marquage sont eux aussi indispensables. Pour marquer vos repères sur les tissus, vous avez le choix entre les craies de tailleur, les feutres solubles et le crayon. Ces deux marqueurs sont disponibles en différents coloris et s’effacent facilement avec un peu d’eau.

Généralement, vous aurez besoin d’un marqueur sombre pour les tissus aux couleurs vives et d’un marqueur clair pour les tissus aux couleurs foncées. N’hésitez pas à tester la compatibilité du marqueur et du tissu avant de l’utiliser. 

Les outils de marquage servent également à noter nos repères sur les patrons de couture.

Les outils pour couper

Il est primordial d’investir dans de bons ciseaux de couture pour éviter les effilochages et les mauvaises découpes. Voici les différents types de ciseaux qui existent : ciseau de coupe, ciseau à broder, ciseau cranteur. Sachez qu’il est pratique d’avoir des ciseaux de différentes tailles, au moins deux : une paire pour couper un grand pan de tissu, et une plus petite pour les tâches qui nécessitent de la finesse. Il faut aussi posséder une paire de ciseaux pour couper du papier. À vous de trouver les paires qui vous sied, mais vous pouvez optez aussi pour un cutter rotatif dont la lame ronde coupe aisément. Le coupe-fil est un autre matériel de coupe qui, comme son nom l’indique, s’utilise pour couper les fils. Ce petit instrument est très pratique et n’endommage pas le tissu. 

Les autres outils 

En dehors des matériels énoncés précédemment, d’autres articles sont d’autant plus utiles pour les débutants. En première ligne nous retrouvons le papier calque et la roulette qui servent pour des travaux sur patron. Vient ensuite le découd-vite. Cet outil est le must-have car il permet de découdre en un rien de temps les coutures ratées tout en évitant de déchirer le tissu. 

À part cela, vous pouvez aussi garnir votre trousseau de couture avec des épingles (à nourrice, de dentelles, à tête de verre ou à tête de fleur).  Rangez-les dans une boite à épingles aimantée. Achetez quelques aiguilles traditionnelles, une pince à courbes (pour retirer les fils rebelles), un dé à coudre (pour épargner vos doigts). 

Le dernier outil et non le moindre est le fer à repasser. Le repassage marque la dernière étape de la couture. Elle permet de chasser les faux plis tout en fixant les points de couture.

Utilisez-vous d’autres outils? n’hésitez pas à partager avec nous vos expériences et vos astuces en couture en nous laissant un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *